Retraite bien méritée

 

Priam est arrivé

Le premier dans notre Foyer.

Deux ans après nous avons acheté Santa et Salomé.

 

Elles nous ont fait

De très jolis Bébés,

Et au fil des Années,

De très jolies femelles nous avons gardées.

Depuis, vingt cinq ans se sont écoulés.

 

Le cour de la vie a fait

Que certaine nous ont quitté

Et d’autres viennent maintenant de fêter

Leur neuvième, dixième, et douzième année

Dans la Maison où elles sont nées.

Que du Bonheur elles nous ont donné,

Que d’Amour nous avons partagé.

 

Comment peut-on s’en séparer

Quand elles ne font plus de Bébés…

 

Ce poème est dédié

A tous leur Aînés qui reposent en paix,

Et à tous ceux qui vivent à nos côtés

Une retraite bien méritée

Dans la Maison où elles sont nées.

 

Jacqueline Brillouet.